Cuisine et Gastronomie

L’herbier gourmand: la lavande (petits trucs)

By  | 

lavande1Truc de culture
Placez une partie de votre récolte bien sèche de lavande dans des petit sachets de coton, ils parfumeront vos armoires et tiroirs à linge jusqu’à la prochaine saison. Il suffit de les presser de temps en temps entre les doigts pour accentuer leur parfum.

À noter : Pour assurer une bonne conservation de la récolte et profiter du meilleur parfum, il faut cueillir les sommités fleuries de la lavande en fin de matinée lors d’une journée ensoleillée, une fois la rosée du matin évaporée.

La lavande est vivace dans nos jardins malgré l’hiver. Elle a malgré tout besoin d’une protection hivernale. Il existe même des cultures dans la région de Portneuf et de Magog. Placer votre plan de lavande près d’une pierre ou d’un muret, ils retiendront la chaleur. Le couvrir d’un cône à rosier après la première gelée vous assure de le garder d’une année à l’autre, à condition de le retirer très tôt à la fonte des neiges pour éviter la moisissure.

Côté cuisine
Actuellement, la lavande est peu utilisée en cuisine. Elle aromatise parfois le couscous et parfume certaines crèmes glacées et chocolats. La fleur séchée est préférable aux huiles essentielles, plus difficiles à doser.

Des plates-bandes au barbecue, en passant par le chocolat, son plus grand bonheur est de pouvoir partager avec le plus grand nombre, les plaisirs simples de la bonne cuisine et la joie de vivre au grand air. Chef cuisinier d’expérience, Didier est aussi chroniqueur, journaliste et auteur de plusieurs livres. Suivez Didier sur son site dédié à l'hygiène et la salubrité alimentaire au Québec.